Histoire

HÔTEL CINQ PÉCHÉS.

Le goût, la luxure, la fierté, l’envie et la paresse : c’est à ces cinq péchés des sens que s’est inspiré l’architecte Adam D. Tihany quand il a fait l’étude de projet du Boscolo Aleph 5 Étoiles Luxury de Via di San Basilio à Rome.

Le Boscolo Aleph est le règne des gourmands : Sin, péché, est le nom du restaurant. Angelo celui du bar. Dioniso celui du Wine Bar : ici tout parle de plaisirs célestes.

Le mot luxure, en latin luxus, a la même racine que le mot luxe. C’est ainsi que les clients du Boscolo Aleph sont gâtés à n’en plus finir par la beauté, dans des chambres aux atmosphères liberty et déco.

La fierté est le fait de ressentir le privilège d’être hébergés dans un hôtel si particulier et l’envie le sentiment de ceux qui n’y ont pas encore séjourné.

Le SPA est l’endroit dédié à la paresse, où l’on évoque l’oisiveté et l’art de vivre des romains antiques, qui vous donne des émotions nouvelles et séduisantes pour un séjour à l’enseigne du bien-être.

Aleph, qui veut dire zéro, dérive de zéro et doit être considéré en tant que point de départ vers l’endroit où toutes les choses vont et où elles retournent. Une illusion qui dure pour toujours : comme Rome, la ville immortelle.

Architect Adam Tihany was inspired by the five sins: greed, lust, pride, envy and laziness when he designed the hotel.